La chronique de BLACK IS BACK. J’AI MANGE CHEZ BOUBOU

J’AI MANGE CHEZ BOUBOU

Chez BOUBOU, pour les 3 ou 4 qui connaissent pas, avant c’était chez MAURICE, le bistrot à coté de Gaston. Maurice c’est le père, Boubou c’est le fils, Jo c’est le petit-fils. Maurice était pilier, Boubou était pilier, Jo est talonneur c’est un rebelle. En ce moment le Jo il joue pas, il est suspendu. Une erreur d’arbitrage. Enfin plusieurs erreurs d’arbitrage successives. Ces mecs au sifflet ne comprennent rien au Rugby.
Chez BOUBOU tu vas pas faire de la gastronomie, tu vas manger. Et tu manges. D’ailleurs sur l’enseigne dehors c’est marqué SNACK BAR, et en dessous CASSE CROUTE pour ceux qui parlent pas les langues étrangères.
A l’extérieur y a un scooter bleu, époque congés payés, dans un coin de la terrasse, à coté d’une table peinte aux couleurs Basque et sur le mur un drapeau de CUBA. T’es déjà dans l’ambiance. A l’intérieur ça respire la révolution et le Rugby. Des photos, des peintures et du bric-à-brac partout. Castro du temps où il était Fidel, Guevara du temps où il était vivant. Gros cigares et bérets avec l’étoile. Et des voitures de Cuba en couleur. Des photos de Rugby, beaucoup, quelques vieilles gloires en action avec les maillots en coton où y a pas de réclame dessus. Y a une trompette accrochée au mur, mais il manque le truc où tu souffles pour jouer. En dessous y a un piano que personne n’a ouvert depuis l’élection de MITTERAND. Il sert d’étagère aux voitures et aux Harley Davidson miniatures des années 50, et aussi un drapeau Breton. 2 ou 3 chapeaux de paille. Y a des poutres en bois rustiques pour faire joli avec des plaques d’immatriculation américaines clouées dessus pour faire américain. Un truc en néon marqué Route 66. Y a aussi pour la déco un gros bidon d’huile Texaco.
Et plein partout des ballons de Rugby, des foulards de Rugby, des écharpes de Rugby.
Y a un ventilateur au plafond, je sais pas s’il est branché mais ça rajoute une touche tropicale style ‘’La Havane’’. Y a un panneau ‘’Défense de fumer’’ dans un coin, parce que c’est la loi, mais bon !!! Et pour faire comprendre qu’il faut pas le faire chier, y a 2 ou 3 pichets genre tête de Maures du drapeau Corse.
Si tu veux, tu peux manger sur des gros machin en bois qui avant servaient à enrouler des câbles électriques. Mais y a aussi, si tu préfères, des tables normales en formica. Pour les chaises, pareil t’as le choix. Plastique, bois, rotin ou fer avec la mousse dessus.
Des fois le BOUBOU quand il cuisine, il chante. Presque en Italien. Tu sens que l’important n’est pas de chanter juste mais de chanter fort. Fort aussi le café qu’il t’emmène quand il vient discuter avec toi. Y a pas de sous tasse pour les copains, ça sert à rien. Il te demande pas si t’as bien mangé, il te demande si t’as assez mangé. Il a des mots que t’entends nulle part ailleurs. Un peu manouche, un peu argot, un peu inventés si besoin, parce que ça sonne bien. Mais globalement tu suis le thème principal. Et immanquablement ça se termine par :
«J’te fais un autre café…. T’es sûr que t’as assez mangé mon copain ? »
et aussi « Je suis crevé, on a fini tard hier soir »
Chez BOUBOU ça sent bon le vieux Rugby Bergeracois qui s’échappe pas quand le vent est mauvais. On est pas dans l’aseptisé et c’est bien comme ça.

« Retour