La chronique de BLACK IS BACK « L’ANNIVERSAIRE »

La chronique de BLACK IS BACK « L’ANNIVERSAIRE »

« Tu viens manger samedi soir ? On fait une petite fête à la maison pour mon anniversaire. »
La question qui glace le sang. Me raconte pas d’histoire, je sais que ça t’est déjà arrivé à toi aussi. Tu cherches tes mots avant de répondre. Comment faire pour te fâcher avec personne. Et finalement tu te lances.
« Ben samedi soir, ça m’arrange pas, j’ai un match à Gaston ». Tu sais avant d’ouvrir la bouche ce qui va tomber derrière.
« Encore !!! Tu nous fais chier avec ton Rugby de BERGERAC ».
Tu penses que ton pote va se dire que tu l’aimes pas plus que ça. Que c’est juste un copinage de façade. Tu culpabilises. T’as besoin d’un coup de main quoi !!!!
Heureusement que je suis là !!! A mon tour de poser une question. Est-ce que ton pote est vraiment ton pote ? Et bien moi, je te dis que c’est lui qui t’aime pas beaucoup pour te mettre dans cette situation. Autrement, avant, d’organiser son repas à la con, il aurait regardé le calendrier. Où même pire, si ça se trouve il l’a regardé le calendrier, et comme il veut pas de toi chez lui, justement il a choisi ce jour pour être sûr que tu ne seras pas là. Forcement c’est un match super important entre le 7 ème et le 8 ème. Il sait que tu ne peux pas manquer ça. C’est facile pour lui de dire que c’est un jour spécial. Tu parles, aujourd’hui il a 47 ans et demain il en aura 48 ! Et alors, ça change quoi ? Il a juste un jour de plus, comme les autres, c’est pas une raison pour faire chier l’ensemble de la population. En plus qu’est ce que c’est que cette manie d’avoir son anniversaire en pleine saison. Il pouvait pas naître en Juillet comme tout le monde ?
Ou alors son anniversaire, s’il veut, il le fête le jour du match à Rouen, parce que là bas, tu sais que tu vas pas y aller. Bien sûr c’est dans 3 mois et alors ? Il suffit de dire que c’est les 3 mois anniversaire de son anniversaire. C’est presque pareil, ça fait même deux anniversaires d’un coup.
Tu te souviens aussi de la foi où t’avais pas su dire non à ce genre d’invitation. T’as passé la soirée à regarder en douce ton téléphone pour suivre le score. Et au moment de chanter « Joyeux anniversaire … Joyeux anniversaire … » toi t’as chanté « U.S.B. allez allez allez » ça a jeté un froid.
Si tu vas à cet anniversaire, ça va en plus te couter des sous. Va falloir que t’arrives avec un bouquet à 15 balles, ou un gâteau que les autres vont manger, ou une bouteille de pinard que tu boiras pas, ou un cadeau à la con de chez Merdouille Market qui va finir à la poubelle et les enfants chinois auront bossé pour rien. Alors que ta place au stade, tu la payes pas puisque t’as déjà ton abonnement.
Et finalement tes vrais amis, au bout du compte, c’est à Gaston qu’ils seront samedi soir, même ceux que tu connais pas. Et y a aussi les mecs qui vont se bagarrer exprès pour toi sur le terrain. Si t’es pas là, ça la fout mal.
Non moi je te dis que ton pote, c’est pas un vrai pote. Le prétexte de t’inviter à manger chez lui ne lui donne quand même pas tous les droits. A mon avis, ça vaut pas le coup d’aller t’emmerder à fêter son anniversaire. T’as rien à regretter, ça sert à rien de te sentir coupable, au contraire, tu peux être content d’être enfin débarrassé de lui.

Anniversaire

« Retour