La chronique de BLACK IS BACK « Le article »

La chronique de BLACK IS BACK « Le article »

Bon ça fait maintenant pas mal longtemps que j’écris pour vous des merveilles de chroniques (Quoi ? ça fait pas longtemps peut être ?). Il est temps aujourd’hui de le faire sérieusement. C’est fini le bricolage. C’est fini les phrases ni faites ni à faire. C’est fini les articles sans plan, sans structure. Faut arrêter les conneries.

J’ai décidé d’étudier le journalisme. A partir de dans bientôt, vous pourrez plus vous foutre de ma gueule. Vous allez voir ce que c’est que du vrai travail de pro.

Bon pour commencer, je vous donne toutes les ficelles du métier, comme ça vous allez juger par vous-même.

Alors dans le journalisme, règle numéro 1 : Les 5 W

What ? – Who ? – Where ? – When ? – Why ?

Vous comprenez tout de suite que là on est rentré dans une autre dimension.

Ensuite, la règle numéro 2, ça c’est très important, c’est qu’y a pas de règle numéro 2.

Je sais pas si vous avez remarqué mais la règle numéro 1 c’est de l’étranger. Même si c’est pas facile, ça peut se traduire. En Français la règle des 5 W, ça donne : La règle des 6 Q. Cherchez pas c’est comme ça !

Quoi ? – Qui ? – Que où ? – Quand ? – Que pourquoi ? – Quomment ? – Quombien ?

Ah merde ça fait 7 Q. Bon on va pas pinailler. On est pas à un Q prés.

Pour me faire la main, je vais travailler sur le match de dimanche. Allez c’est parti.

Quoi ? : Facile, c’est un match de Rugby

Qui ? : Ben nous ! bien sûr, BERGERAC contre les autres, c’était NIORT.

Que où ? : C’était un match à la maison, à Gaston donc.

Quand ? : Dimanche, Dimanche à 15 h, faut être précis dans le journalisme.

Que pourquoi ? : Pour le championnat, pour savoir qui sera devant l’autre à la fin.

Quomment ? : C’est quoi cette question ? Ben en short sur le pré et sous la pluie.

Quombien ? : Facile, 17 à 12.

Et voilà, on a la structure du papier. Y a plus qu’à écrire l’article.

J’ai le trac….. Bon je me lance, on verra bien …

« Alors c’est pour un match de Rugby, que nous de BERGERAC on jouait contre les autres de NIORT, au stade Gaston SIMOUNET de chez nous. C’était Dimanche à 15 heures et c’était pour savoir qui c’est le plus fort des deux. Les joueurs étaient habillés en joueurs et y faisait pas beau, et à la fin c’est BERGERAC qu’a gagné 17 à 12. Et on est bien contents. »

(La dernière phrase c’est pas obligé, mais ça rajoute un coté humain).

Bon ben voilà, je sais pas ce que vous en pensez, mais moi j’ai l’impression que c’est nickel.

J’ai plus qu’à demander ma carte de presse.

2018.2019 Pralong Patrice Presse

« Retour