La chronique de BLACK IS BACK « RUSTIQUE »

Logo Black is Back

Vous l’avez forcément entendu, les juniors ont gagné les 8 ème du championnat de France. Ils sont donc qualifiés pour les quarts. Tout le monde est bien content. Ils ont fait une belle bringue.
Bon !!! Ça c’est la partie du glaçon qui dépasse. Voyons la partie en dessous pour ceux qu’étaient pas là.
Le match était à CHASTEAUX. Déjà faut savoir où c’est CHASTEAUX.
On a ressorti les vieux GPS, version papier pour trouver. Les parents des joueurs avaient organisé un pique nique à coté. Le casse croute était … conséquent … Com d’hab. Enfin personne a manqué de rien. Restait plus que 4 ou 5 bornes pour arriver au stade. Sauf que nous, on était en bagnole, et déjà c’était pas simple à trouver.
Les joueurs eux, ils ont fait le voyage en car, avec un indicateur d’itinéraire actuel. Et là c’est pas la même musique. Parce que si le GPS est moderne, les routes le sont moins par là-bas. Enfin c’est pas tellement adapté pour les bus de plus de quatre personnes. Et donc à m’en donné, ça a coincé. Y a l’arrière de la bétaillère qui frottait sur la route. Plus possible ni d’avancer ni de reculer. Les mômes ont finito les 2 – 3 bornes qui restaient à pengo. Obligé de retarder le match. C’est un moyen comme un autre de commencer l’échauffement remarque.
Arrivé au stade, déjà on se demande comment ils ont fait pour trouver ½ hectare horizontal d’un seul tenant. Pis en regardant bien, on voit qu’en fait c’est une colline qu’ils ont raboté et que ça laisse un terrain presque plat … Presque … Avec de l’herbe presque partout … Presque … Ensuite on dit « Mais y a pas de tribune ! Si si si ! On a ça en projet, normalement on commence les travaux l’an prochain ».
Folklo donc. Moi je pensais que ce genre de stade, ça n’existait plus que dans nos souvenirs. Ceux qu’on ressort tard les soirs de match.
« Tu te rappelles quand on jouait à Cénac ? Houlala !!! Et à Payzac ? M’en parle pas !!! Le top c’était à Lanquais. Les vestiaires c’était une ancienne porcherie. La porte était à 1 m 50 de hauteur. Pour avoir la lumière, fallait tirer une rallonge depuis la buvette. On se lavait dans le ruisseau à coté. Avec l’argile du terrain ça nous faisait une thalasso bon marché. L’hiver c’était tonique. A Lanquais ils avaient inventé la cryothérapie longtemps avant tout le monde. Et on en profitait pour récupérer les ballons à la flotte qu’ils avaient pas réussi à choper avec l’épuisette. » Enfin les vieilles histoires quoi !
A la fin du match, comme les mômes sautaient dans les vestiaires, y a un mec du club qui est venu dire qu’il fallait pas sauter trop, et même pas sauter du tout ça s’rait encore mieux, parce qu’il est pas complètement impossible de passer à travers le plancher et de finir dans la salle réception en dessous avant l’heure.
Dans 30 ans les U juniors en parleront encore du 8 ème à CHASTEAUX.
J’espère qu’ils parleront aussi du quart à je sais pas où.

« Retour